Donten ni Warau | Otohime

Donten ni Warau

mini blog

Voilà bien longtemps que je n’avais pas pris autant de plaisir à regarder un anime. Suivant mon instinct, je me suis lancé la semaine dernière dans le visionnage de Donten ni Warau (曇天に笑う) connu par chez nous sous le titre Laughing Under The Clouds (ou encore Cloudy Laugh). Cet anime japonais de style historico-surnaturel est avant tout un manga shoujo écrit par Kemuri Karakara en 6 volumes et uniquement disponible au Japon pour l’instant, à mon grand malheur. La série animé a quand à elle débuté sa diffusion en octobre 2014 avec 12 épisodes seulement, produit par les studios Dogakobo. L’animation est plutôt joyeuses, colorée et lisse avec des attitudes chibi très exagérées par moment, on ne peut qu’apprécier on s’y habitue très vite. Impossible de ne pas s’attacher aux protagonistes et ce n’est pas plus mal parce que finalement c’est une histoire assez noire, très triste… bref sublime!

 

Donten ni Warau, also referred as Laughing under the clouds is a supernatural manga series by Karakara-Kemuri. It has been adapted into an anime television series by Dogakobo studio. I really fall in love with this amazing story of this 3 brothers in 12 episode. The animation is colorful, with chibi expressions… everything is made to make you smiling in this dark story, a sad adventure that you really have to watch! 

 


Titre original: Douten ni Warau (曇天に笑う)

Genre: Action/Fantastique

Production2014 (12 épisodes de 24mn)

StudioDogakobo

Auteur: Yuuya Takahashi
(basé sur le manga de Kemuri Karakara)

Musique: Shuichiro Fukuhiro 

Japon, début de l’ère Meiji. La fin du shogunat Tokugawa marque l’évolution du pays vers la période moderne où la culture occidentale émerge. Et alors que les samouraïs parcouraient librement les rues, ils sont désormais rares depuis la mise en place de l’interdiction du port du sabre. Mais ces changements brutaux font émerger nombre de mécontentements faisant accroître sensiblement la criminalité. Pour y faire face, le gouvernement ne trouve d’autre solution que la construction d’une immense prison au milieu d’un lac dont il est impossible de s’échapper. TenkaSoramaru et Chuutarou, trois frères de la famille Kumo, sont chargés d’escorter les criminels jusqu’au gigantesque édifice.


  

(anime pictures – cliquez pour agrandir)

  

(cover manga- cliquez pour agrandir)


Encore une fois, j’ai littéralement bouffé les 12 épisodes dans la même journée jusqu’à 5h du matin et il m’aura arraché une larme. Le mélange entre drame et humour donne l’impression d’être grossier mais c’est tout le contraire. Tout y est subtile et les renversement de situations ne sont pas prévisibles. La musique est aussi très réussie et accompagne à merveille cette histoire de fratrie au passé et à l’avenir bien sombre. Je vous invite vivement à aller zieuter si ce n’est pas encore fait. Pour ma part, je vient de rentrer dans la catégorie des fans et je guette le manga avec impatience.
Allez, je vous laisse avec l’opening ^_~



sources: nautiljon.com / adalanews.fr


You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply


Powered by WordPress | Designed by: SharePoint
Personnal design and integration by Pixie