(test) Shadowverse sur mobile

mini blog

Ayant récemment fait l’acquisition d’un smartphone digne de ce nom, je me suis rapidement jeté sur mon play store dans le but de récupérer Rage of Bahamut et GranBlue Fantasy, deux free-to-play que j’affectionne tout particulièrement (édités par Cygames). Si j’avais déjà pu tester Rage of Bahamut dés ses débuts en 2012 (et clairement devenir accro aux artworks des cartes), j’ai découvert que les serveurs européens avaient été fermés fin 2016. Quand à GBF (dont le design est signé par certains concepteurs de Final Fantasy), c’était pareil…

 
J’ai donc ragé quelques minutes puis j’ai découvert Shadowverse, le dernier né de Cygames dont les serveurs français ont ouvert cet été et qui semble reprendre le système de cartes de Rage of Bahamut mais dans un mode plus proche de Hearthstone. C’est ainsi que le joueur devient actif, utilise un vrai deck dont les cartes ont des actions et qu’il doit jouer au tour par tour sur un plateau dans une limite de temps. C’est assez déstabilisant au 1er abord quand on a eu l’habitude  de combats passifs et la concurrence dans ce type de jeu mobiles étant assez lourde, je craignai un énième copier/coller. Mais ce n’est pas le cas. Le design manga est toujours là et les cartes sont magnifiques. On retrouve tout ce qui a fait le charme de Rage of Bahamut avec les évolutions et les animations qui composent les cartes mais surtout les personnages qui ont fait sa réputation tels que Olivia et Cerberus ainsi que les partenariat avec Fate Stay Night, Vocaloid et bien d’autres.


 
Le système de combat est simple et reprend les codes classiques des CCG*. On utilise des points PP qui permettent de poser les cartes, celles ci possèdant des aptitudes qui leur son propres en plus d’avoir des points de défense et d’attaque. Le petit plus c’est que vous pouvez les faire évoluer dés le cinquième tour rendant ainsi le milieu de terrain plutôt offensif car qui dit évolution, dit attaque possible immédiate. 7 types de combats vous sont accessibles via 7 héros differents, ayant chacun une famille propre: les vampiriques, les sylvestres, les draconiques, les ecclésiastiques, les ésotériques, les royaux et les nécromanciers.

Dans le mode histoire, vous incarnez l’un des héro découvrant ainsi leur background, les combats montant en difficulté et vous permettant d’obtenir des cartes. Vous pouvez aussi vous entraîner contre l’AI en mode bataille ou arène et si vous êtes chaud, foncez dans les batailles classées.

 

 

Le jeu est extrêmement fluide et les temps de chargement sont très cours. Pas de MAJ à tout va lorsque vous vous connectez mais ça bouge bien, le contenu étant régulièrement renouvelé et les connexions sont récompensés par des loots journaliers. Pas besoin de débourser vos propres sous (sauf si vous le souhaitez) car la monnaie du jeu vous permet d’acheter tout ce qu’il vous faut. Débourser ne vous servira qu’à changer des avatars ou vos dos de cartes, bref c’est sans interêt.

 
Il existe 5 univers de cartes dans lequel piocher vos decks, basés à chaque fois sur des mondes célèbres tels que Rage of Bahamut, Fate Stay Night, Granblue Fantasy ou encore celui des contes de fées qui est magnifique! Une collaboration a même été faites avec Street Fighter offrant les avatars et surtout les voix des doubleurs originaux. L’autre bonne surprise c’est que Shadowverse est disponible sur Steam et donc jouable sur PC, de quoi apprécier les artworks en grandeur nature, surtout quand on sait qu’ils sont signés Mushimaro, Saii, TEDDY, Comet et bien d’autres.

   

  

(cliquez pour agrandir)

 

Etant un free-to-play, ce n’est pas la peine de vous priver donc foncez! Je vous glisse quelques video pour apprécier le chara design et la plume des artistes qui travaillent sur ce jeu ^_~




 

* CCG: Collection Card Game

 

 

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply


Powered by WordPress | Designed by: SharePoint
Personnal design and integration by Pixie