Heaven or Hell ! ( 2nd part ) | Otohime

Heaven or Hell ! ( 2nd part )

mini blog

La p’tite minute à Oto: Je vous laisse entamer cette dernière partie sur l’univers musical de Guilty Gear qui me tenait à coeur. Pourquoi? Tout simplement car c’est MON jeu de baston préféré sur tous les plans ou tout simplement LE jeu qui m’a fait aimer les versus, ayant eu en plus la chance d’y débuter directement sur borne d’arcade. Et peut être aussi parce que mon mentor m’y a entrainé assez souvent (bon 2 ou 3 fois seulement mais j’ai souvenir que les heures ont défilées), me racontant des histoires à chaque personnages que l’on jouait et en grande fan de métal que je suis (et surtout du groupe Angra), je ne pouvais qu’accrocher. Dur pour moi d’ailleurs de jouer autre chose que Milia sur cette saga mais c’est un défi de taille car comment oublier cette soirée chez Kurenai où j’ai voulu lui mettre la pâtée (j’y croyait à mort si vous saviez!!!), accomplissant mes codes par coeur, en bonne élève mais voilà… Dans les vraies histoires, rares sont les élèves qui battent leur maitre! (ou tout simplement, il m’a écrasé sans grande difficultés riant de ma rage absolue de m’entêter dans le combat). Ah la la, que de souvenirs <3

 

Reprenons donc notre balade dans les méandres de l’OST de l’épisode Guilty Gear XX : the midnight carnival!

 

Baiken : « Momentary life »

 

 

Pour la samurai spécialiste des débuff il n’y a qu’une seule vraie référence musicale et c’est au groupe Queen qu’elle s’apparente. En effet l’un de ses coups s’appel « Suzuran » qui est une traduction de Lily of the Valley, une fleur au doux parfum mais qui s’apparente au poison. Hors le groupe Queen à écrit « Lily of the valley » en 1974, sur leur album « Sheer Heart Attack ». Quand à son design, il est lié au personnage de Kenshin Himura du manga « Kenshin le vagabond » dont Ishiwatari s’est inspiré en pensant alors que Kenshin était une femme après avoir vu un artwork. Il y a aussi une autre référence liée à un personnage de fiction japonais du nom de Tange Sazen. Ce dernier tout comme Baiken n’a qu’un œil, un bras en moins et est en quête de vengeance. A la différence de Sazen, Baiken dispose d’un arsenal assez conséquent dissimulé sous son kimono, ce qui me fait un petit peu penser au personnage de Dororo de Tezuka. –> Lily of the Valley by Queen

 

Jam Kuradoberi : « Babel nose »

 

 

Le nom de Jam est en fait la prononciation japonaise du groupe de pop/jazz suédois Cloudberry Jam qui fut apparemment très connu au Japon.

 

Testament : « Bloodstained lineage »

 

 

Le Gear à l’allure de faucheur universel a lui aussi pas mal de références. Son nom fait écho au groupe américain éponyme de trash metal  Testament et l’une de ses attaques « Gravedigger » s’apparente au groupe éponyme allemand de heavy metal. L’un de ses overdrive s’appelle « Master of puppets » comme le nom du MEILLEUR album de Metallica. Enfin son instant kill se nomme « The Seventh Sign » qui également le nom d’un des albums de Yngwie Malmsteen. –> Master of Puppets by Metallica

 

Anji Mito : « Fuuga »

 

 

La seule référence trouvée provient de l’un de ses coups : Anji envoi un projectile en forme de petit papillon sur l’adversaire, si ce dernier le bloque le projectile change de trajectoire pour faire un over head* et prend alors la forme d’une paire d’ailes qui ressemble fortement au logo du groupe Aerosmith.

 

Dizzy : « Awe of she »

 

 

L’un de ses overdrive se nomme « Gamma Ray» qui est aussi le nom du groupe créé par Kai Hansen après son départ de Helloween. L’origine de son nom peut provenir de l’album « Dizzy up the girl » du groupe Goo Goo Dolls ou bien du pseudo du claviériste du groupe Guns N’ Roses qui s’appelle Darren « Dizzy » Reed’а.

 

Slayer : « Haven’t you got eyes in your head »

 

 

L’allusion est ici évidente. Qui n’a pas entendu parler du groupe Slayer longtemps accusé de sacrifier chèvres et autres joyeusetés sur l’autel de Satan ? Mais cela ne s’arrête pas là concernant le vampire anciennement chef et créateur de la guilde des assassins, ces coups « It’s late », « Under Pressure », « Spread your wings » mais aussi son overdrive « Dead on time » ainsi que son instant kill « All dead », sont tous des chansons du groupe Queen. Alors, ça fait beaucoup de références à Queen et je pense savoir pourquoi. Slayer est le seul et unique personnage qui appelle Sol par son vrai prénom : Frederick. Je pense qu’Ishiwatari a voulu créer un lien musical entre ses deux personnages (un peu comme avec Millia et Zato-1) en s’appuyant sur le groupe Queen. Enfin, la charmante jeune femme que Slayer vide allègrement de son sang avant de commencer chaque combat s’appelle Sharon, tout comme le prénom de la femme du chanteur Ozzy Osbourne. –> Dead on Time by Queen

 

Justice : « Meet again »

 


Le boss de fin et mère de Dizzy n’a que deux références. Son nom fait référence à l’album « And justice for all » de Metallica. Et un de ses overdrives s’appelle aussi « Gamma Ray » comme le groupe allemand Gamma Ray de power metal. –> And justice for all by Metallica

 

Johnny : « Liquor bar and drunkard »

 

 

Le bretteur chef des pirates dont May fait partie est un personnage tout de noir vêtu un peu comme le chanteur Johnny Cash qui était connu comme « l’homme en noir ». Cependant, il y a d’autres références plausibles quant à ce personnage. Johnny partage avec le chanteur de blues Johnny Winter la même longue et blonde chevelure ainsi que le chapeau noir. Ou bien cela peut faire référence au chanteur Johnny Rzeznik du groupe « Goo Goo dolls » (encore), sachant que Dizzy est l’un des personnages centraux de Guilty Gear XX et qu’elle est sauvée par Johnny donc toutes ses références sont possibles. Enfin, l’un des coups du personnage s’appelle « Glitter is Gold » et rappelle le début de la chanson «Stairway to heaven » de Led Zeppelin : « There’s a lady who’s sure all that glitters is gold ».  –> Stairway to heaven by Led Zeppelin

 

Venom : « A solitude that asks nothing in return »

 

 

Le lieutenant de Zato-1 trouve l’origine de son nom dans le groupe de black metal britannique Venom quand à son overdrive « Dark angel » , elle fait également référence à un groupe de trash metal éponyme. 

 

Zappa : « Good manners and customs »

 

 

Personnage malheureux de Guilty Gear qui n’a rien à faire dans cette histoire, mais qui malgré lui se retrouve possédé par de multiples mauvais esprits… Encore une fois la référence est évidente, Zappa est nommé d’après le musicien légendaire Frank Zappa. Mais ce n’est pas tout puisque lorsqu’il invoque l’esprit de Raouh il a accès à un coup appelé « Last Edguy » qui fait référence au groupe de métal allemand Edguy.

 

Bridget : « Simple life »

 

 

Ce personnage complètement fumé (selon moi) dont l’ambigüité sexuelle n’est plus a démontré n’a qu’une seule référence musicale. Son coup « Kickstart my heart » fait référence à la chanson du même nom issue de l’album « Dr. Feelgood » du groupe Motley Crue. –> Kickstart my heart by Motley Crue

 

I-no : « Kagematsuri »

 

 

Alors là… Il fallait se lever tôt pour trouver les références que mon pote pense avoir découvert concernant la guitariste folle. Il semblerait qu’une partie du design d’I-no soit basé sur une chanteuse et guitariste japonaise du nom de Shiina Ringo, même les dates de naissance sont les mêmes. Le nom de la guitare d’ I-no est Marlene en référence à l’actrice allemande Marlene Dietrich. Or il s’avère que Shiina Ringo a nommé sa guitare Dietrich… Je vous l’ai dis, il fallait se lever tôt…


Pour conclure, je dirais simplement que même si je savais qu’il y existait pas mal de références musicales dans l’univers de Guilty Gear je ne pensais pas qu’elles étaient pour certaines liées à différents personnages et connectées entre elles. Sachez également qu’il existe des albums vocaux des thèmes de pas mal de personnages, donc d’autres références à découvrir. 

En attendant, j’espère que vous appréciez cette balade dans l’univers du jeu video et dans la culture musicale métal. Ca vous aura peut être donné envie de faire chauffer les manettes ou tout simplement de ressortir un bon vieux Guilty Gear de votre tirroir! Ou si comme Oto vous êtes fan de métal, faites juste monter le son…

 

* Over Head :  On appelle overhead dans les jeux de combats les coups qui ne peuvent être bloqués qu’avec une garde haute. Ils sont généralement utilisés pour créer une ouverture, punir un adversaire qui garde trop en bas…


You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply


Powered by WordPress | Designed by: SharePoint
Personnal design and integration by Pixie