M.G.S « Le dossier » 2eme partie | Otohime

M.G.S « Le dossier » 2eme partie

ZZZ 2eme mini

 

METAL GEAR SOLID

Tant qu’il y aura

des hommes¹

 

« Dans une guerre il n’y a pas de bons ou de mauvais. Il y a des vainqueurs, des vaincus, mais surtout des victimes »

 
Kojima développe une philosophie anti-guerre. En témoigne les boss qui sont souvent des victimes, Big Boss également.

Dans le premier cas les boss de Metal Gear Solid, ou Freaks (j’aime leur donner ce nom) sont des victimes d’une guerre passée. Ces victimes se battent pour différents motifs : la vengeance, la loyauté envers un chef charismatique, parce qu’ils ont un plan pour le monde entier, parfois pour l’amour du combat, et certains cas par simple folie. Bien entendu tous les boss ne sont pas des victimes. Prenons le cas de Vulcan Raven, ce chaman géant nourrit des intentions bien particulières, à vrai dire elles ne sont pas très claires. Il combat pour Liquid au nom de l’unité Fox Hound. Mais il noue avec Snake (et donc le joueur !) une relation que je qualifie de mystique. En témoigne ses derniers mots :

 

« Le chemin que tu poursuis n’a pas de fin. Chacun de tes pas est pavé par les corps de tes ennemis… Leurs âmes te hanteront pour toujours… Tu ne connaitras pas la paix… Entends-moi, Snake ! Mon esprit te surveillera ! »

 

Raven est l’un des rares boss à apporter une dimension mystique à la saga. Mais les autres boss, que cela soit Sniper Wolf, Fatman ou une partie des membres de l’unité Cobra, sont des victimes. L’histoire de Psycho Mantis est pour moi la plus touchante. Sans doute car il est l’un des meilleurs boss de l’histoire du jeu vidéo, en termes de gameplay.

Exemple encore plus frappant les boss de MGS 4. Après les avoir vaincu on assiste à leurs souffrances passées. Un spectacle déconcertant la première fois. Enfin Raiden, personnage principal de MGS 2 est un ancien enfant soldat.

Mais cela n’est pas le cas de tous les boss. D’autres comme Vamp sont des psychopathes notoires. Ocelot est également un grand malade, mais pas dans la même veine que Vamp. Et parler d’Adamska nécessiterait un article tout en entier.

 


Dans Metal Gear Solid on joue un soldat confronté directement à une guerre mais on ne perçoit pas forcément toute la portée et l’impact qu’elle peut avoir. Voir les conséquences de la guerre à travers le prisme de certains boss permet justement de leur donner une dimension plus humaine et parfois réussir à nous émouvoir. Voir que les victimes de la guerre sont en partie les personnes que l’on combat, nous fait comprendre que peut être ces personnes, ces êtres humains (ou anciennement humain) ne sont comme Snake que des soldats qui combattent pour une cause à laquelle ils croient ou qui les dépassent. Celui que l’on combat est comme nous. On peut faire de lui une victime et inversement.

Il n’y a pas de gentils ou de méchant, pas de manichéisme mais des soldats qui se battent pour ce qu’ils croient. Et pour faire valoir leurs idéaux, il leur faut penser « c’est lui ou moi ».

 

« De la musique avant toute chose ! ² »

 

Je finirai justement avec les thèmes finaux des Metal Gear Solid 1,3 et 4. J’ai mis volontairement de côté le thème de MGS 2 qui malgré ses qualités musicales indéniables reste trop proche de la relation qui existe entre Jack et Rose. Les thèmes de la saga ont une réelle signification et ne sont pas là par hasard.

Le thème final du premier MGS: The best is yet to come chanté en gaélique, cet ode à la vie parle de lui-même. Je vous invite à l’écouter en même temps et à lire la traduction.

 

An cuimhin leat an grá
Crá croí an ghrá
Níl anois ach ceol na h-oíche
Táim sioraí i ngrá
Leannáin le smál
Leannáin le smál
Lig leis agus beidh leat
Lig leis agus beidh grá

Cuimhne leat an t-am
Nuair a bhí tú sásta
An cuimhne leat an t-am
Nuair a bhí tú ag gáire

Tá an saol iontach
Má chreideann tú ann
Tug aghaidi ar an saol is
sonas sioraí inár measc

Céard a tharla do na laethanta sin
Céard a tharla do na h-oícheanta sin
An cuimhin leat an t-am
Nuair a bhí tú faol bhrón

An cuimhin leat an t-am
Go sioraí sileadh na ndeor
an ormsa nó orainne a bhí an locht

Ag mothú caiite s’ar fán
Cén fáth an t-achrann is sileadh na ndeor
Tá áilleacht sa saol Má chuardaíonn tú e
Tá gliondar sa saol
Creideann sé

 

Traduction française:
Te rappelles tu de l’amour
L’amour d’un cœur tourmenté
Pas celui qui flotte comme une musique dans la nuit
Mais l’amour éternel Maintenant souillé
Maintenant souillé
Par et réclames le
Par maintenant et aime

Rappelles toi cette époque
Quand tu étais heureux.
Rappelles toi cette époque
Quand tu riais.

La vie est magnifique
As-tu foi en elle ?
Tournes toi vers la vie
Vers la joie éternelle

Qu’arrive-t-il à nos jours ?
Qu’arrive-t-il à nos nuits ?
Te rappelles-tu des causes de ton chagrin ?
Te rappelles-tu des causes de ta tristesse ?
Etait-ce de ma faute ou de la tienne ?

Nos sentiments se sont éteints
Qu’est ce qui a causé notre chagrin et nos combats ?
Y a-t-il quelque chose de beau dans la vie ?
Si tu peux le trouver.
Le bonheur existe-t-il dans la vie ?
Allons le trouver.



Le thème du 3 The Way To Fall  par Starsailor clôture magnifiquement le meilleur épisode de la saga selon moi. Cette chanson nous parle d’un parent qui s’adresse directement à son fils qui va être trahis par les siens. On peut y voir l’ultime message de The Boss à Big Boss.

Enfin le thème final du 4 est aussi tout bonnement splendide (je vous avoue que je me suis retenu de ne pas pleurer à la première écoute, surtout que je connaissais l’origine de cette chanson): Here’s to you et voici la version original ³ chantée par Joan Baez. ( Snake est un tout simplement fatigué, et son agonie sera son triomphe. Le virus FoxDie le vaincra certainement mais c’est dans son ultime effort qu’il combattra pour ce qu’il croit : sa foi en l’humanité.



¹ From here to eternity, roman de James jones, 1951

² Paul Verlaine

³ http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Sacco_et_Vanzetti


 

C’est ainsi que se termine mon article, avec beaucoup d’émotion pour ma part. J’espère vous avoir communiqué mon amour pour cette saga, et peut-être vous l’avoir présenté sous un autre angle. Je vais finir sur une ultime citation, Horace Mann a écrit :
« Craignez de mourir avant d’avoir remporté une victoire pour l’humanité »
Allez David, merci pour tout et, adieu.




Ecrit par Kurenai, auteur occasionnel.

Ancien hard core gamer, humaniste rêveur, qui te met la pâtée à Guilty Gear quand tu veux !!!!

 

You can leave a response, or trackback from your own site.

2 Responses to “M.G.S « Le dossier » 2eme partie”

  1. sam dit :

    hello alors voila je vient de lire tes deux article (très bon d’ailleurs)moi même assez grand fan de MGS je doit dire que c’est vrai il laisse un assez gros impacte une fois que on les a faits, qui reste même après que l’on refaits les jeux ( je doit les avoir fini un nombre un calculable de fois) merci pour ton article

    ps :pour moi le meilleur malgré tous c’est le premier sur ps1 mais jaime beaucoup le 3 et big boss :3

    • Kurénai dit :

      Cet article est avant tout pour moi un galop d’essai. Et, pour le moment, il est plutôt bien reçu.
      J’ai en tête trois articles : deux très longs et un assez court. Mais je sais pas quand ils seront prêts ^^. Etant très très chargé IRL, je ne préfère pas m’avancer pour une date. Et cela s’explique également par ma façon de travailler.
      Pour ce premier article j’ai refais les 4 MGS, relu des articles et les deux bouquins dont je parle dans l’article. J’essaie de me documenter à fond,j’organise mes idées puis je rédige. C’est surtout en amont que ça me prend le plus de temps.
      J’essaye de faire un truc sérieux, tout en parlant avec passion. Ce qui m’importe c’est de partager ma vision, d’analyser un sujet en profondeur en prenant un angle particulier auquel on a pas forcément penser aux premiers abords. Je veux, et j’essaye d’être original.

      Bref ! je vais m’arrêter là en vous donnant un indice pour chacun des trois futurs articles :
      -THIS, IS, SPARTA !
      -L’ultra-libéralisme économique.
      -« Tout ce que dans la tombe, en sortant de la vie, on emporta d’’amour, on l’’emploie à prier. » V.Hugo, Les contemplations.

      A très bientôt !

Leave a Reply


Powered by WordPress | Designed by: SharePoint
Personnal design and integration by Pixie