Le château des étoiles par Alex Alice | Otohime

Le château des étoiles par Alex Alice

mini blog

Célèbre auteur du Troisième Testament, Alex Alice est un dessinateur et scénariste français dont le coup de crayon n’est plus à prouver. Après avoir travailler sur Siegfried (inspiré de l’œuvre de Richard Wagner, L’anneau de Nibelung*), il s’est attelé à un nouveau projet des plus original: Le château des étoiles. Ce qui rend son projet surprenant, c’est qu’il est présenté au format journal avec une parution mensuelle en 3 volumes. Cette fois ci, il imagine ce que la conquête spatiale aurait pu être au XIXème siècle à l’aide de ballons… Une épopée envoûtante où le format y est pour beaucoup, notamment car à la fin de ce journal, vous retrouvez une série de petits articles comme n’importe quel périodique l’aurait fait, relatant l’histoire à travers des témoignages de la population.

 

On the occasion of last Angoulême festival, publisher Rue de Sèvres announced Alex Alice‘s next project, Castle in the Stars (Le château des étoiles in french). His next book will be published in France as a 3-part newspaper series. It’s a thrill seeing the printed pages at this size, so close to the original art format. Newspaper n°1 comes out in bookstores on May 14th. 

 

  

 

Dans Le château des Etoiles, on retrouve son âme d’enfant à la manière d’un des grands classiques de Jules Verne. Le graphisme y est aussi pour quelque chose, le dessin étant plus enfantin que ce à quoi nous avait habitué Alex Alice, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Et le 1er tome annonce d’emblée la couleur, en suivant les expériences de vols de Mme Dulac. Pour ça, il reprend une théorie du XIXème siècle, l’Ether dont les scientifiques pensaient à l’époque qu’il remplissait les vides et qu’il transmettait la lumière. 

 

3 feuilletons d’une vingtaine de pages dont les 2 premiers volets sont dores et déjà parus, qui devraient arriver en format BD aux éditions Rue de Sèvres, courant septembre. Ce format journal nous plonges avec plaisir dans de grandes cases, travaillées avec soins et détails où le récit et l’intrigue ont une grande place. Après avoir succombé à la curiosité, j’ai jeté mon dévolu sur le 2eme volet moins de 24h après et depuis je trépigne d’impatience en attendant le final, annoncé courant juillet.

À la fin du XIXe siècle, la communauté scientifique pense l’espace fait d’éther, qui, utilisée comme énergie, permettrait d’explorer le ciel. 1868 – Marie Dulac, scientifique qui a consacré sa vie à la recherche de l’éther, s’élève en montgolfière pour ce qui doit être le vol du succès: elle atteindra l’éther… mais personne ne pourra en attester, elle ne survivra pas au vol. Seuls son mari, également professeur, et son fils Séraphin, restent détenteurs de ses recherches et de son savoir. Un an plus tard, Séraphin et son père reçoivent une mystérieuse lettre faisant allusion au carnet de la mère de Séraphin les invitant au château du roi de Bavière. Celui-ci, fou ou visionnaire, financera les recherches…

 


Pour plus d’informations, rendez vous sur le facebook officiel de l’oeuvre. Alex Alice y présente ses colorisations et bien d’autres petites choses… ^_~



* Petite anecdote: J.R.R Tolkien a abondamment puisé dans l’oeuvre de Richard Wagner pour écrire son chez d’oeuvre Le seigneur des anneaux.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply


Powered by WordPress | Designed by: SharePoint
Personnal design and integration by Pixie